F.C.M

N.R.C.S.L

W.R.H

C.R.N.A

I.R.A

H.R.I

I.R.S.I

C.S.C.S

A.F.Z

N.R.B

J.M.C.L

M.R.J

C.R.T


E.S.B

M.I.G

C.S.W.F

C.R.B.I

C.S.A.C

 
COMPTE-RENDU BUREAU FÉDÉRAL DU 23 AOÛT 2017
écrit le: 28 août 2017 à 17:20

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU BUREAU FÉDÉRAL DU 23 AOÛT 2017 

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU BUREAU FÉDÉRAL DU 23 AOÛT 2017 (ACTUALISÉ)

FAF

Le Bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF) a tenu mercredi 23 août 2017 sa réunion ordinaire mensuelle au Centre technique national de Sidi-Moussa sous la présidence de M. Kheireddine Zetchi, président de la FAF. Sept membres étaient présents sur les treize que compte le Bureau fédéral et quatre des six absents ont donné procuration à des membres présents pour délibérée et voter en leurs noms, ce qui fait que le quorum était atteint. Cette réunion a également vu la présence, dans sa première partie, des présidents des différentes Ligues nationales qui ont présenté des rapports sur leurs activités depuis la précédente réunion, ainsi que des présidents des différentes commissions spécialisées.

Rapport de la Ligue du football professionnel
M. Mahfoud Kerbadj, président de la Ligue du football professionnel, a présenté un rapport sur les préparatifs pour les championnats d’Algérie de Ligue 1 et Ligue 2 de la saison 2017-2018, dont le coup d’envoi sera donné le vendredi 25 août 2017.

Homologation des stades en Ligue 1
En ce qui concerne l’homologation des stades de Ligue 1, il a indiqué qu’il a été procédé à l’inspection des stades où les clubs ont été domiciliés et même d’autres stades qui pourraient constituer des alternatives. Lors de l’inspection initiale, quatre stades seulement répondaient aux critères de commodité et de sécurité : Omar-Hamadi de Bologhine, 8-Mai 1945 de Sétif, Ahmed-Zabana d’Oran et Hamlaoui de Constantine, alors que des réserves ont été formulées pour les autres stades. Lors d’une deuxième inspection, des améliorations ont été constatées dans plusieurs autres stades. Le président de la LFP a précisé qu’au jour de la tenue de la réunion du Bureau fédéral, trois stades n’ont pas été homologués : Frères-Brakni de Blida, Benabdelmalek de Constantine et 1er-Novembre 1954 de Mohammadia (pour l’USM El Harrach). Pour ce qui est de ce dernier stade, la direction de l’USMH a promis des travaux d’aménagement d’ici la fin du mois et la commission d’homologation de la LFP effectuera donc une dernière inspection à la fin des travaux pour voir si ce stade pourra être homologué. M. Kerbadj a souligné que le problème se pose surtout dans les villes où il n’y a pas d’autres stades comme alternatives.

Domiciliation du MCA
Concernant le MC Alger, et après la décision prise par la Ligue du football professionnel de réserver le stade du 5-Juillet uniquement pour les derbies et pour les affiches à grande affluence, Mahfoud Kerbadj a annoncé que l’USM Alger a consenti aimablement qu’il soit domicilié au stade Omar-Hamadi de Bologhine, soulignant que la LFP adaptera la programmation des matches lorsque le calendrier exigera que deux parmi les trois clubs domiciliés au stade de Bologhine (USMA, PAC et MCA) accueillent leurs adversaires respectifs lors d’une même journée.

Le cas du stade du 5-Juillet
Le président de la LFP a soulevé le problème posé par la direction de l’OCO qui a informé tardivement la Ligue de la fermeture du stade du 5-Juillet pour travaux alors que la décision de domicilier les derbies dans ce stade et la date de l’entame du championnat ont été rendues publiques depuis plusieurs semaines. Cependant, des efforts sont effectués afin d’accélérer les travaux et promesse a été faite à la LFP de livrer le stade lors de la première semaine du mois de septembre, ce qui fait que seul le derby USMA-PAC, qui aura lieu ce samedi à l’occasion de la première journée de Ligue 1, ne sera pas domicilié au 5-Juillet. Durant cette saison, ce stade sera consacré uniquement aux derbies algérois et aux matches à forte affluence.

Domiciliation des clubs
Mahfoud Kerbadj a insisté sur le fait que, conformément à ce qui a été décidé, aucun club ne pourra changer de domiciliation au cours de la saison. Le stade qu’il aura choisi pour y accueillir ses adversaires sera son stade jusqu’à la fin de la saison. Par ailleurs, les clubs engagés dans des compétitions internationales sont tenus de disputer leurs matches de championnat 48 heures avant leur départ ou 48 heures après leur retour de déplacement à l’étranger, vu qu’aucun report de match ne sera accepté afin d’éviter le cumul de matches retard comme ce fut le cas la saison passée.

Dates de fin de la phase aller et de début de la phase retour
La phase aller devrait se terminer le 17 décembre 2017. M. Kerbadj a sollicité l’avis du médecin fédéral, Dr Ali Yekdah, présent à la réunion fédérale, sur l’opportunité d’accorder seulement 11 jours de repos aux équipes, afin de reprendre la compétition le 30 décembre 2017. Selon Dr Yekdah, des études ont démontré que, pour préserver le métabolisme des footballeurs, une trêve ne peut durer plus de 15 jours et si elle excède cette durée, il faudra faire une préparation spécifique, donnant ainsi son avis favorable pour un arrêt de 11 jours. Cependant, le Bureau fédéral a estimé qu’en raison du Nouvel An qui est fêté dans certains pays où évoluent les joueurs et entraîneurs étrangers de Ligue 1, le mieux serait de repousser le début de la phase retour au 3 ou 4 janvier 2018, ce que la Ligue du football professionnel a accepté.

Homologation des stades en Ligue 2
Pour ce qui est de la Ligue 2, quatre stades n’ont pas été homologués : Benhaddad de Kouba à cause de l’existence de fissures dans les gradins, Demene-Debbih de Aïn M’lila, Colonel-Lotfi de Tlemcen et Seffouhi de Batna. Pour le premier cas, il existe plusieurs alternatives pour le RC Kouba : le stade du 20-Août, celui de Mohammadia (dans le cas où il serait homologué) et celui de Réghaïa. Pour le CA Batna, le problème sera réglé une fois que le stade du 1er-Novembre, actuellement en rénovation, sera réceptionné. Le WA Tlemcen évoluera dans l’ancien stade de la ville, Frères-Zerga, alors que l’AS Aïn M’lila va recevoir au stade communal de Aïn Fekroun.

Nombre global des licences délivrées
Concernant les mouvements de joueurs, le président de la FAF a révélé qu’il y a eu 242 joueurs ayant changé de clubs, 153 joueurs restés dans leurs clubs de la saison passée et 344 nouvelles recrues promues des équipes réserves. En tout, 767 licences ont été délivrées en Ligue 1 en cumulant les seniors et les réservistes et 750 en Ligue 2, ce qui porte le total des licences délivrées à 1517 licences pour 32 clubs. M. Kerbadj a regretté, au passage, que des clubs aient attendu le dernier jour pour ramener leurs dossiers d’engagement.
Nombre de licenciés pour les équipes réserves
Le président de la LFP a transmis au Bureau fédéral la requête de certains clubs de porter le nombre de licenciés dans leur équipe réserve à 27 au lieu de 25 afin de s’aligner sur le nombre de licenciés chez les seniors. Le Bureau fédéral a adopté cette proposition à l’unanimité, estimant qu’octroyer deux licences supplémentaires à l’équipe réserve, qui est une des catégories des jeunes, est dans l’intérêt des jeunes footballeurs et de la formation.

Qualification des joueurs étrangers
Cette nouvelle saison connaitra le retour des joueurs étrangers. M. Kerbadj a annoncé qu’en plus de 2 joueurs étrangers déjà sous contrat avec des clubs algériens depuis plusieurs saisons, 7 nouveaux joueurs étrangers ont été recrutés par l’US Biskra (2 joueurs), le CS Constantine, USM Alger, la JS Kabylie, le Paradou AC, et l’ES Sétif. Cependant, ils ne seront pas qualifiés tant que leurs clubs n’auront pas fourni leur dossiers de qualification complets : certificat de transfert international, permis de travail, certificat médical, certificat de résidence, chèque de banque d’un montant équivalant à six (06) mois de salaire comme garantie…

Montant des droits de télévision pour la Ligue 1
La question des droits de télévision a également été abordée lors de la réunion du Bureau fédéral. Mahfoud Kerbadj a affirmé que le montant global des droits par saison pour la Ligue 1 est de 550 000 000 DA (55 milliards de centimes), dont une partie fixe de 10 000 000 DA (1 milliard de centimes) octroyée à chacun des 16 clubs et 450 000 DA (45 millions de centimes) pour chaque club dont un match est télévisé, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Le reste du montant global se répartit entre la quote-part revenant à la LFP pour son fonctionnement (10 % du montant, soit 5 500 000 DA) et les primes du classement final. D’autre part, chaque club engagé dans les compétitions africaines obtient 1 500 000 DA (150 millions de centimes) pour chacun de ses matches des tours éliminatoires.

Répartition future des montants des droits de télévision
Le Bureau final a constaté l’iniquité de cette répartition, estimant que le montant octroyé aux clubs pour chaque match télévisé (45 millions de centimes) ne compense pas toujours le manque-à-gagner en billetterie du fait de la désaffection de centaines de supporters qui préfèrent regarder le match à la télévision. Il a, par conséquent, décidé d’organiser, la semaine prochaine, une réunion restreinte entre la FAF et la LFP afin de réétudier la répartition des droits de télévision et essayer de trouver un barème plus juste et plus équitable.

Recouvrement des créances auprès des chaines de télévision acquéreuses des droits de télévision
Le président de la Ligue du football professionnel a déploré, par ailleurs, que la chaine de télévision publique et la chaine de télévision privée ayant acquis les droits de retransmission des matches de Ligue 1 et Ligue 2 ne se soient pas acquittées des montants des droits auprès de la LFP, ce qui met cette dernière dans une situation embarrassante vis-à-vis des clubs. Il a aussi soulevé le problème des chaines privées qui piratent et diffusent indument de longues séquences de matches de Ligue 1 et Ligue 2 sans en avoir acquis les droits, faisant porter la responsabilité de cette situation aux chaines ayant acquis les droits qui n’agissent pas pour se protéger légalement, alors que les chaines de télévision étrangères détentrices de droits de certaines compétitions le font, obligeant ces mêmes chaines privées algériennes à utiliser uniquement des photos, captures d’écran et autres images figées sous peine de lourdes sanctions.

Montant des droits de naming
Pour ce qui est du naming (appellation commerciale donnée aux compétitions), M. Kerbadj a révélé que l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis a acheté les droits pour nommer les championnats de Ligue 1 et Ligue 2 du nom de sa marque pour 210 000 000 DA (21 milliards de centimes), les clubs de Ligue 1 recevant 9 000 000 DA (900 millions de centimes) chacun et les clubs de Ligue 2 4 000 000 (400 millions de centimes) chacun.

Cas des joueurs non qualifiés par leurs clubs
Enfin, le Bureau fédéral a soulevé le problème de certains joueurs de Ligue 1 et Ligue 2 à qui des clubs font signer des contrats, mais dont les dossiers de qualification ne sont pas déposés, ce qui en fait des victimes. Il a chargé M. Larbi Oumamar, le président de la commission du statut du joueur, de mettre en place un arsenal juridique destiné à prévenir contre toute éventuelle arnaque dont pourraient être victimes des joueurs ou entraîneurs.

Différend entre les présidents de la FAF et de la LFP
Après le rapport détaillé exposé par M. Mahfoud Kerbadj, président de la Ligue du football professionnel, et les débats qui s’en sont suivis, le président de la FAF, M. Kheireddine Zetchi, a ouvert avec lui un débat franc sur la polémique qui a eu lieu entre les deux instances ce dernières semaines insistant sur la nécessité de crever l’abcès dans l’intérêt du football algérien. Il exposé les arguments de la FAF et les griefs contre M. Kerbadj en tant que président de la LFP et non pas en tant que personne. Ce dernier a, à son tour, exposé ses arguments. Après un court débat où tout a été mis à plat de manière sereine et responsable, le Bureau fédéral a décidé de tourner la page et a préconisé de privilégier en toutes circonstances la communication interne plutôt que les confrontations publiques stériles et de faire en sorte d’éviter, à l’avenir, que d’éventuels différends au sein de la famille du football soient étalés dans les médias, rappelant que le Bureau fédéral est un cadre légal et démocratique où tout peut être discuté dans le respect mutuel et loin de l’invective.

Rapport de la Ligue de la Division nationale amateur
M. Ali Malek, président de la Ligue de la Division nationale amateur (DNA), a présenté un rapport sur les préparatifs pour la saison qui s’annonce. Il a affirmé qu’à ce jour, et après inspection de tous les stades concernés par les championnats, seuls cinq stades sont encore en travaux, mais ils devraient être prêts avant le début de la saison. Sur l’ensemble des stades inspectés, seul celui de Collo risque de ne pas être homologué. Au jour de la réunion du Bureau fédéral, 19 clubs se sont acquittés de leurs droits d’engagement et ont été donc autorisés à introduire leurs demandes de licence en ligne et plusieurs d’entre eux ont déjà récupéré leurs licences alors que les 29 autres clubs ont jusqu’au 31 août 2017 pour le faire.
Le président de la FAF a demandé à la Ligue de la Division nationale amateur, et par-là même à toutes les ligues des différents échelons, de soumettre au Bureau fédéral les calendriers des championnats pour approbation.

Par ailleurs, M. Malek a demandé à ce que les jeunes arbitres soient désignés, entre autres, pour diriger des matches des championnats des jeunes catégories concernant les clubs amateurs car il a été constaté le recours récurrent à la solution de facilité qui est de faire appel à des bénévoles. La demande a été approuvée par le Bureau fédéral.

D’autre part, M. Malek a affirmé l’inopportunité, selon lui, de convoquer les présidents des différentes ligues nationales juste pour écouter de chacun d’eux une communication sur leurs activités respectives alors qu’ils n’ont pas droit d’assister à tous les travaux car n’ayant pas le droit de vote. En réponse, le président de la FAF a précisé que, statutairement, seuls les membres du Bureau fédéral élu ont le droit de délibérer et de voter, mais que la présence des présidents des ligues nationales était nécessaire à chaque réunion du Bureau fédéral car les structures qu’ils dirigent sont parties prenantes du football algérien et, par conséquent, écouter leurs rapports et les débattre le cas échéant s’inscrit dans l’esprit d’une gestion collégiale du football algérien.

Rapport de la Ligue Inter-Régions de football
Dans son rapport devant les membres du Bureau fédéral, M. Youcef Benmedjber, président de la Ligue Inter-Régions de football (LIRF), a révélé que seuls 25 clubs sur les 64 concernés par les championnats de sa ligue se sont à ce jour engagés pour la nouvelle saison. Il a mis exergue l’adhésion de la majorité des clubs au système d’enregistrement en ligne pour l’obtention des licences, lequel a même créé une dynamique cordiale entre les dirigeants des clubs qui n’hésitent pas à s’assister mutuellement pour la réussite de l’opération. Concernant l’opération homologation des stades, 24 enceintes inspectées ont été jugées conformes aux normes alors que 24 autres doivent connaître quelques réaménagements avant d’être homologués dont 8 dépendent de leur homologation ou non pour les matches des championnats professionnels et des championnats de la DNA. M. Benmedjber a, par ailleurs, attiré l’attention sur une ambiguïté concernant les catégories de jeunes que doivent engager les clubs de la division Inter-Régions. Le Directeur technique national, M. Fodil Tikanouine, présent aux travaux du Bureau fédéral, a levé l’ambiguïté et promesse a été faite de clarifier ce point par écrit.

D’autre part, le président de la LIRF a signalé les agissements de certains membres d’ancien bureau de la Ligue qui, selon lui, manifestent de plus en plus fréquemment leur présence au bas du siège de la LIRF et menacent les membres de bureau de représailles ou de rédiger et faire signer des pétitions pour les destituer, se prévalant du soutien du président de la FAF. M. Kheireddine Zetchi a exprimé sa surprise face à une telle allégation et a réitéré en son nom et au nom du Bureau fédéral son soutien à M. Benmedjber qu’il reconnaît comme seul interlocuteur de la FAF auprès de la LIRF.

Rapport de la Ligue du football féminin
M. Djamel Kashi, président de la Ligue du football féminin, a souligné dans son rapport que le problème de l’homologation des stades pour le championnat national féminin ne se pose pas car les stades retenus ont été homologués pour les matches des championnats des autres Ligues. Il a précisé que 14 clubs sur 16 se sont déjà engagés pour la nouvelle saison, relevant un mouvement de joueuses inhabituel puisque pas moins de 66 joueuses, soit 26% de l’ensemble des licenciées, ont changé de club, attirant l’attention sur le fait qu’un club comme Afak Relizane, plusieurs fois champion, a perdu 9 joueuses et risque de disparaître. Il a, par conséquent, préconisé la nécessité d’établir des garde-fous pour limiter les mouvements des joueuses comme c’est le cas dans certains pays voisins. Le président de la Ligue du football féminin a précisé que seuls trois clubs ont déposé des dossiers pour des licences des catégories jeunes. Sur un autre plan, il a justifié la non organisation du play-off durant le mois d’août, comme souhaité par la Commission du football féminin et la Direction technique nationale, par un manque de communication entre les trois parties.
Le Bureau fédéral, tout en prenant acte des efforts de la Ligue pour promouvoir les compétitions féminines, a demandé à ce qu’il y ait une plus grande coordination entre tous les intervenants sur le football féminin, réitérant son engagement à soutenir la Ligue de football féminin par tous les moyens.

Rapport de la Ligue de Futsal
M. Djamel Zemmam, président de la Ligue de Futsal, a fait le point, dans son rapport, sur la préparation du premier championnat de cette discipline. Un avant-projet des dispositions réglementaires, inspiré des règlements régissant le football amateur, a été conçu et soumis au Bureau fédéral pour étude et approbation. Conformément à la décision prise lors de la précédente réunion du Bureau fédéral, les droits d’engagement ont été fixés à 200 000 DA par club. Le nombre de licences est de 20 par club, dont 2 gardiens de but et 5 au maximum âgés de plus de 30 ans. Les 27 clubs de Futsal déjà créés et les clubs professionnels de football possédant une section Futsal ont jusqu’au 31 octobre pour déposer leurs dossiers d’engagement, le début du championnat étant fixé au 17 novembre 2017.
Par ailleurs, un document comportant le budget prévisionnel et le complément manquant nécessaire à la bonne gestion de la saison a été présenté au Bureau fédéral pour étude et adoption.
Afin de mettre à niveau tous les acteurs de cette discipline qui connaitra son premier championnat en Algérie, un stage pour les arbitres et un séminaire pour entraîneurs de Futsal seront bientôt organisés, la Ligue espérant un soutien de la DTN notamment en matière de communication des critères de sélection.

Pour ce qui est du siège de la Ligue de Futsal, M. Zemmam a rappelé que le Bureau fédéral avait décidé de prendre en charge les frais de sa rénovation, précisant que rien n’a été fait jusqu’à maintenant. Le président de la FAF a expliqué que l’engagement du Bureau fédéral n’est pas remis en cause et le retard est dû simplement au fait qu’il n’a pas été encore procédé à l’installation d’un responsable du suivi des réalisations et des travaux. Il a promis que cela se fera avant la fin du mois et que la priorité sera donnée à la rénovation du siège de la Ligue de Futsal.
A la fin, M. Zemmam a rendu compte du déroulement d’un tournoi de Beach Soccer organisé par l’ANEP à la plage Colonel-Abbas et auquel la Ligue de Futsal a pris part.

Rapport de la Commission de résolution des litiges
Melle Louiza Madani, membre de la Commission de résolution des litiges (CRL), a présenté une situation actualisée des décisions de la commission pour les cas qui lui ont été présentée. Il en ressort que les clubs qui étaient la saison passée en Ligue 1 ont tous des dettes envers des joueurs et/ou entraîneurs à l’exception du NA Hussein Dey et de l’USM Alger. Le montant global de ces dettes s’élève à plus de 359 000 000 DA (plus de 35,9 milliards de centimes), une somme que le Bureau fédéral a estimé énorme. Même chiffre alarmant pour les clubs ayant évolué en Ligue 2 la saison passée, dont le total de dettes vis-à-vis des joueurs et/ou entraîneurs s’élève à plus de 200 000 000 DA (plus de 20 milliards). Encore plus alarmant : des clubs évoluant dans les divisions des amateurs trainent encore des dettes anciennes d’un montant de plusieurs millions de dinars.
Le Bureau fédéral adresse un rappel ferme à tous les clubs concernés, professionnels et amateurs, pour assainir leur situation financière avant le 15 décembre 2017, conformément au délai fixé lors de la précédente réunion, faute de quoi ils se verront défalquer des points et passer devant la Commission de discipline.

Rapport de la Commission du football féminin
Mme Radia Fertoul, présidente de la Commission du football féminin, a présenté un rapport d’activités, notamment en ce qui concerne les sélections nationales féminines des différentes catégories. Ainsi, la sélection U20 a effectué trois stages de préparation en prévision de sa double confrontation contre le Ghana en éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations de la catégorie, avant un dernier stage qui sera précompétitif, alors que celle des U17 se prépare à affronter le Mali à la mi-octobre. La sélection A se prépare elle aussi pour les échéances qui l’attendent. Pour assurer la préparation permanente des sélections féminines, le lycée de Draria pour le centre, l’ouest et le sud-ouest et l’ancien CREPS de Constantine pour les régions est et sud-est ont été retenus pour héberger les joueuses internationales durant les jours ouvrables de la semaine, avant d’être libérées les week-ends pour disputer les matches du championnat avec leurs clubs respectifs. Ces centres ont été homologués par la Direction technique nationale.

Concernant le championnat féminin, Mme Fertoul estime qu’il sera plus équilibré cette saison du fait que le large mouvement de joueuses qui a caractérisé l’intersaison va équilibrer les forces en présence. Elle a précisé que, cette saison, il y aura le championnat des seniors et deux championnats nationaux de jeunes.
Dans son rapport présenté lors de la précédente réunion du Bureau fédéral, le président de la Commission du football féminin avait annoncé la tenue d’une journée d’information le 24 août 2017. Cette journée a été reportée en raison d’une mauvaise circulation de l’information.

Rapport de la Commission médicale
Dr Ali Yekdah, médecin fédéral, a présenté un rapport d’activités de sa commission. Durant le mois d’août, et en prévision de la nouvelle saison, 184 contrôles médicaux ont été effectués sur des arbitres au Centre technique national de Sidi-Moussa. La commission a également assuré la couverture médicale au cours d’un séminaire sur les arbitres d’élite qui s’est tenu à Tikjda. Les membres de la structure médicale de la FAF ont également suivi les différentes sélections nationales qui ont suivi des stages et ont joué des matches durant les mois de juillet et août.

Par ailleurs, il a révélé qu’il a été fait appel à une entreprise suisse spécialisée en hygiène dotée d’une technologie pointue à faire une évaluation du niveau de l’hygiène au Centre technique national de Sidi-Moussa. Le résultat de l’évaluation a révélé un niveau de saleté préoccupant, quoi qu’invisible à l’œil nu, puisqu’il a été repéré des résidus de bactéries dans les structures communes : chambres, salles de réunion, salle de soin, cuisine, salle des ablutions de la mosquée… Décision a été alors prise de procéder incessamment à une opération de désinfection du CTN et à la formation des agents de nettoyage pour un nettoiement efficace et avec des techniques modernes de toutes les structures du centre.

D’autre part, la Commission médicale a mis au point un contrat-type du médecin de club afin d’organiser cette profession et clarifier les droits et devoirs des médecins exerçant dans les clubs, surtout qu’il a été remarqué, depuis quelques mois, une forte tendance à mettre fin de manière abusive aux fonctions des médecins. Le contrat-type a été présenté aux membres du Bureau fédéral pour homologation ultérieure.

Autre point abordé par Dr Yekdah : le contrat liant la FAF au centre médical Aspetar, sis à Doha, au Qatar. Le contrat a expiré à la fin du mois dernier et une traduction en français a été effectuée afin de permettre de l’examiner attentivement et décider de sa reconduction ou non. Le Bureau fédéral a désigné une commission ad hoc chargée d’étudier le contrat et donner un avis sur le sujet dans les meilleurs délais.

Pour ce qui est de la lutte antidopage, la Commission médicale, en collaboration avec le secrétariat général de la FAF, a comparé l’offre de trois laboratoires internationaux agréés par l’agence internationale antidopage pour y effectuer les analyses des échantillons prélevés auprès des joueurs des championnats algériens. Le choix s’est porté sur un laboratoire suisse basé à Lausanne qui offre les conditions financières les plus avantageuses. Dr Yekdah a proposé de porter le nombre total de contrôles pour la nouvelle saison à 600, ce qui a été approuvé par le Bureau fédéral. Il a été également décidé d’étendre les contrôles antidopage au football amateur. Pour pouvoir mener à bien cette opération, le Bureau fédéral à donné son feu vert pour l’acquisition d’une quantité suffisante de kits de contrôle antidopage.

Rapport de la Commission de coordination avec les ligues
M. Amar Bahloul, co-président de la Commission de coordination avec les ligues, a affirmé que l’opération de rapprochement avec les ligues de wilaya pour étudier leurs problèmes et écouter leurs doléances se poursuit. Plusieurs affaires sont traitées, dont le cas de certains championnats qui comportent moins de douze clubs et ne répondant donc pas au critère d’harmonisation des groupes. Le Bureau fédéral a décidé de faire accéder les champions de ces groupes des divisions Honneur et Pré-Honneur. Il a également entériné le repêchage du RC Boumerdès en Division nationale amateur et du CA Kouba en division Inter-Régions pour la saison 2017-2018. M. Bahloul a, par ailleurs, rendu compte de la visite effectuée au niveau de certaines ligues, notamment celles de Tamanrasset, Bechar, Adrar et Tindouf. Pour la ligue de Béchar, un audit a été demandé, ainsi que l’accélération des démarches pour la construction d’un siège pour la Ligue régionale de Béchar qui reverra le jour. A Adrar, la commission s’est penchée sur une contestation collective des clubs. Toutes ces ligues et bien d’autres ont soulevé un problème récurrent : le retard dans la construction des sièges des ligues de wilaya. Sur ce point, le président de la FAF a expliqué que les budgets pour ce projet ont été débloqués et que le ministre de la Jeunesse et des Sports s’est engagé à assister les ligues de wilaya concernées afin de lancer les travaux de construction dans les meilleurs délais.

Rapport de la Commission du statut du joueur
M. Larbi Oumamar, président de la Commission du statut du joueur, a annoncé qu’une étude juridique des règlements définissant le statut du joueur est en cours, en collaboration avec M. Mohamed Mecherara, conseiller du président de la FAF, afin d’élaborer dans les meilleurs délais un statut du joueur qui soit conforme aux règlements et qui préservera les droits du joueur tout en énonçant ses devoirs.

Rapport de la Direction technique nationale
M. Fodil Tikanouine, Directeur technique national, a abordé plusieurs questions dans le rapport d’activités qu’il a présenté. Pour ce qui est des championnats des jeunes catégories, les dispositions règlementaires ont été publiées. A ce titre, il a justifié l’option de ne pas jumeler les catégories U14 et U15, tel que demandé par la Ligue régionale de Annaba, par le souci d’assurer un cursus de préparation à long terme de 8 années, de telle sorte à avoir des sélections homogènes pour les jeux Olympiques 2010 et les jeux Olympiques 2024, comme cela a été le cas pour la sélection ayant participé au tournoi de football des jeux Olympiques 2016.
Concernant le problème de transport soulevé par plusieurs Ligues régionales pour justifier le peu de cas donné aux championnats des jeunes catégories, M. Tikanouine a proposé qu’un pourcentage de l’excédent budgétaire des Ligues régionales soit investi dans le transport de jeunes catégories.
Par ailleurs, il a transmis au Bureau fédéral le vœu formulé par la Ligue régionale d’Oran d’organiser le championnat U14 sous forme de plateaux, c’est-à-dire des tournois cycliques. Le Bureau fédéral n’y a pas vu d’inconvénient, à la seule condition que ce système soit adopté par toutes les Ligues régionales dans un souci d’harmonisation et d’égalité des chances.

Concernant le volet formation des entraîneurs, le Directeur technique national a révélé que deux stages de CAF B et deux autres de CAF A ont été organisés. Cependant, la Confédération africaine de football vient d’instruire toutes les fédérations de suspendre les stages de formation de toutes les licences CAF jusqu’à réévaluation du système de formation dans son contenu et son fond.

François Blaquart à Alger du 11 au 13 septembre pour une expertise sur la DTN
Concernant la Direction technique nationale, le président de la FAF a annoncé aux membres du Bureau fédéral que M. François Blaquart, qui était, jusqu’à avril dernier, Directeur technique national de la Fédération française de football avant de prendre sa retraite et de travailler désormais à son propre compte en qualité de consultant, sera à Alger du 11 au 13 septembre à l’invitation de la FAF afin de discuter avec lui de la possibilité d’effectuer une expertise sur une réforme de la DTN. Il a souligné que M. Blaquart s’est dit intéressé par le projet en lui-même, en attendant d’examiner sa faisabilité.
L’accession sportive interdite en cas de défaut d’assainissement financier
Le Bureau fédéral a constaté, à la lumière du rapport de la Commission de résolution des litiges, que de nombreux clubs professionnels et même des clubs amateurs sont endettés vis-à-vis de joueurs et/ou d’entraîneurs et ce, depuis des années. Il a convenu que cette situation ne peut plus perdurer car il y va de la survie du football algérien. En conséquence, le Bureau fédéral a décidé d’assujettir, à compter de la saison 2017-2018, l’accession sportive à un assainissement de la situation financière des clubs. En d’autres termes, dans le cas où un club termine la saison à une place qui lui permet d’accéder à une division supérieure, cette accession sera interdite sur un plan administratif si ce club sera encore endetté vis-à-vis de joueurs et/ou d’entraîneurs.

Mise sur pied d’une Ligue chargée exclusivement des championnats des jeunes catégories
Dans le souci de valoriser les championnats des catégories de jeunes, souvent négligés par les clubs et certaines Ligues, le président de la FAF a soumis à l’approbation des membres du Bureau fédéral la mise sur pied d’une Ligue chargée exclusivement à la gestion des différents championnats des jeunes catégories et qui aura ses moyens propres (budget, sièges, administration…) à même de lui garantir une autonomie sur délégation de la FAF. La proposition a été adoptée à l’unanimité.

Nomination des responsables de trois commissions

Le Bureau fédéral a approuvé la nomination de M. Rachid Gasmi, membre du Bureau fédéral, comme responsable de la Direction nationale du contrôle de la gestion (DNCG). Ali Baamar, président de la Ligue régionale de Ouargla, a été nommé, quant à lui, comme président de la Commission de recours. Pour ce qui est de la Commission de résolution des litiges (CRL), le Bureau fédéral a approuvé la décision du président de la FAF de confirmer à sa tête Me Youcef Hamouda. Deux autres commissions, la Commission de discipline et la Commission juridique, se verront désigner des présidents ultérieurement.

10 000 000 DA pour le CRB et l’ESS
Le Bureau fédéral a décidé de récompenser les clubs finalistes de la dernières édition de la Coupe d’Algérie (CR Belouizdad et ES Sétif) en octroyant à chacun d’eux une prime d’un montant de 10 000 000 DA (1 milliard de centimes). En revanche, pour l’édition 2017-2018, le vainqueur percevra une prime de 15 000 000 DA (1,5 milliard de centimes) alors que le finaliste battu aura droit à 10 000 000 DA (1 milliard de centimes).

 

 

Développé par : Okba NEMLI   Copyright © 2014 Ligue Wilaya de Football - Tamanrasset. Tous droits réservés